Hausse du prix des matières premières, de l’électricité et du gaz, pénurie d’essence et prix en fluctuation continue, la situation économique française et européenne interroge et inquiète. La situation ne cesse de se dégrader depuis le début de l’année et l’industrie française, comme d’autres secteurs de notre économie, est particulièrement concernée.

S’adapter au mieux à la pénurie ainsi qu’à la hausse des prix 

Après la pandémie de la Covid-19, les entreprises commençaient à retrouver pour la plupart une situation pré-pandémique, mais l’inflation vient contrecarrer ces perspectives de croissance de notre industrie encouragée par le gouvernement et appuyée, entre autres, par la BPI.

Ajoutons à cela des mouvements de grèves qui se multiplient et s’intensifient et les perspectives globales invitent au pessimisme. 

Mais cela veut-il pour autant dire qu’il ne faut pas agir à notre échelle ? Quels sont les moyens qui peuvent être mis en œuvre pour contribuer du mieux possible à l’effort énergétique global requis et nécessaire comme l’optimisation de la consommation de gaz, d’électricité et d’essence, ainsi que la consommation de matières premières.

Afin d’accompagner les TPE et PME dans ces démarches, le gouvernement à présenté jeudi 6 octobre un plan en faveur de la sobriété énergétique à destination du monde professionnel “Avec la guerre en Ukraine, la transition énergétique, la sobriété s’est imposée comme une nécessité, a souligné Elisabeth Borne. (…) Ce sont des gestes anodins, mais qui ont des effets considérables.” De nombreux conseils ont été présentés, et la Première Ministre a tenu à modérer sa demande en précisant que chaque entreprise est différente et que toutes ne peuvent pas appliquer l’ensemble des mesures recommandées.

Parmi ces mesures, il y a la recommandation de l’application du télétravail, largement testé lors de la pandémie de la Covid-19, il permet de réduire la consommation de carburant des salariés et d’éviter la création d’embouteillages, très consommateurs en carburants. Bien sûr, une TPI ou une PMI manufacturière se doit d’avoir ses salariés en atelier, auquel cas, le covoiturage est préconisé dans la mesure où il peut être mis en place.

Il est également recommandé d’optimiser la chauffe des pièces, en chauffant à 19 degrés maximum et 16 degrés la nuit. Le gouvernement demande par ailleurs aux entreprises de décaler de 15 jours leur période de chauffe et de mettre en place des outils de pilotage et de suivi de leur consommation énergétique. S’ajoutent à cela des dispositifs de chauffe autonome ainsi que des outils de récupération de chaleur.

Il est également recommandé d’opter pour des éclairages LED en entreprise, celui-ci est jusqu’à 7 à 8 fois moins énergivores que des lumières à incandescence ou halogènes.

Parmi les autres conseils présents dans ce plan en faveur de la sobriété énergétique, on retrouve le déploiement d’un forfait mobilités durables qui permet d’encourager le recours aux transports alternatifs au véhicule individuel :  transports en commun, vélo, trottinettes électriques ou autre véhicule moins polluant.  Retrouvez l’ensemble des mesures ici

La digitalisation avec l’ERP, indispensable à la bonne gestion d’une entreprise

Il faut ensuite tenir compte des outils destinés à simplifier le quotidien des entreprises industrielles et de leurs salariés. L’un de ces outils, s’articulant comme une véritable colonne vertébrale de l’entreprise, est l’ERP (Enterprise Resource Planning). 

Similaire à un puzzle, il imbrique différents modules qui sont à la fois connectés les uns aux autres et reliés à une base de données unique. Ce système englobe ainsi : 

  • la gestion des stocks
  • la gestion des ressources humaines
  • le gestion de la distribution
  • la gestion de l’approvisionnement et des achats
  • la gestion comptable
  • etc.

Le fait de pouvoir planifier plus simplement, plus rapidement, et plus efficacement les différentes tâches de gestion, va avoir des répercussions sur la productivité et donc la croissance de l’entreprise sur le moyen/ long terme. 

De plus, ce gain en productivité permet d’anticiper les enjeux à venir, typiquement ici les problèmes liés à l’approvisionnement en matières premières, le coût de l’énergie et des carburants, etc …  grâce à une lisibilité sur le budget et l’ensemble de vos données. 

Sur le marché des ERP, plusieurs solutions s’offrent aux sociétés. Les plus répandues étant l’ERP généraliste, l’ERP spécialisé, l’ERP open source et l’ERP SaaS. Ces deux dernières solutions ont leurs propres particularités : alors que l’ERP open source est libre et ne nécessite donc pas d’abonnement ni d’acquisition d’une licence pour l’utiliser, l’ERP SaaS est lui basé sur le Cloud et consiste à obtenir le logiciel en échange d’un abonnement chez un fournisseur. 

Dans les deux cas, l’entreprise n’aura pas à acheter le logiciel, ce qui en fait des solutions particulièrement appréciées des petites et moyennes entreprises. 

Dans le cas d’un ERP cloud, toutes les données sont stockées dans le cloud du fournisseur et sont accessibles pour les utilisateurs via le web, en utilisant identifiant et mot de passe. Par ailleurs, le fait que le logiciel soit hébergé sur les serveurs du prestataire et non sur ceux de la société, rend le prestataire responsable du déploiement technique de l’ERP, de la maintenance mais également du suivi des mises à jour nécessaires à son bon fonctionnement. 

Pouvoir accéder à une version toujours actuelle du logiciel et ce depuis une simple connexion internet, rend cette solution particulièrement mobile et intéressante, d’autant plus si l’on considère qu’en 2021, en moyenne chaque semaine 22% des salariés ont télétravaillé, soit un salarié sur cinq.

Enfin, si vous êtes un décisionnaire d’une TPI ou PMI, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour votre projet ERP. Mises en place en 2021, ces aides sont différentes d’une région à l’autre, vous pouvez consulter les aides auxquelles vous êtes éligible ici

Le montant et les conditions d’attribution de ces aides sont également différents d’une année à l’autre, cette année 2022 est propice à investir dans un logiciel de gestion (ERP) car les montants alloués sont sensiblement supérieurs à ceux de 2021, et le seront aussi probablement à ceux qui seront proposés en 2023

Le logiciel Altior, ERP Cloud, a été conçu pour les TPI/ PMI qui cherchent à développer leur agilité et connecter les données des différents services, en facilitant leur enregistrement et leur analyse, en temps réel, sur la situation de l’entreprise (stocks, productivité, performance commerciale, etc …). La solution d’Altior donne la possibilité de joindre enfin l’utile à l’agréable.